Rok Selaković, gardien de but: «C’est surtout la préparation vidéo qui peut faire la différence dans le money time»

Rok Selaković, gardien, 23 ans, venant de Slovénie, a quitté la première division Slovène pour évoluer en Allemagne. Qu’est-ce-qui l’a fait partir de Slovénie ? Comment juge-t-il la différence de niveau entre les deux championnats et comment les gardiens se préparent face aux joueurs adverses avant les matchs ? Lisez l’entretien avec ce jeune joueur plein de talent.

1. Tu as quitté la Slovénie à 21 ans. Pour quelle(s) raison(s) as-tu décidé de partir jouer à l’étranger ?

Je suis parti pour me tester dans un pays étranger. J’avais beaucoup de propositions venant de différentes équipes.  Finalement, j’ai choisi l’Allemagne, parce-que la Bundesliga est connue comme le meilleur championnat au monde.

2. Est-ce-que tu as des expériences avec l’équipe nationale de Slovénie ?

Oui, j’ai eu le plaisir de jouer dans toutes les sélections des jeunes. La seule chose que je regrette, c’est que, pour des raisons quelconques, je n’ai jamais participé à une grande compétition internationale (championnat du Monde ou championnat d’Europe). En tout cas, j’ai beaucoup appris en sélections, de la part de mes entraîneurs et aussi des joueurs avec lesquels j’ai joué.

3. Étant un gardien de but tu as besoin de coopérer avec ta défense. Comment comparerais-tu la première division en Slovénie et la troisième en Allemagne, où tu joues actuellement, au niveau de la coopération gardien – défense ? Et le niveau des attaquants ? Est-il aussi différent ? 

Je dis chaque fois que 80% des arrêts d’un gardien est lié au travail de la défense. Un gardien ne peut pas être efficace s’il n’a pas d’aide de la défense qui doit être solide et dure. Je suis d’avis qu’il est indispensable de coopérer avec la défense. Pour cela, on peut forcer le joueur qui tire à prendre le tir le moins favorable possible.
Si on parle du niveau des tireurs, j’avoue que je le trouve différent. En Slovénie, c’est plutôt la tactique en attaque, tandis qu’en troisième division Allemande, ça se joue souvent sur des un contre un et le jeu est beaucoup plus rapide.

4. Les gardiens ont l’habitude, en dehors des entraînements collectifs, d’utiliser d’autres moyens pour progresser (par exemple : la préparation vidéo ou les séances spécialisées pour les gardiens). Comment te prépares-tu face à tes adversaires ? 

Normalement, je regarde 3 – 4 matchs, 2 ou 3 fois avant le match pour apprendre les tirs favoris, les positions de tirs et si les les joueurs tirent en fonction du contre ou pas. Je trouve que, pendant les matchs serrés, c’est surtout la préparation vidéo qui peut faire la différence dans le money time. Les joueurs ont l’habitude de prendre un tir favori dans les moments difficiles, parce-qu’ils prennent le tir où ils se sentent le plus en confiance.

5. Et tes objectifs personnels ? Tu as 23 ans et pour un gardien tu es vraiment au début de ta carrière. Comment vois-tu ton futur au handball et est-ce-que tu as une destination où tu aimerais jouer ? 

Mon rêve est de jouer en Bundesliga 1. Je sais que cela ne sera pas facile, mais il faut se donner des objectifs sérieux et travailler dur pour y arriver. Je pense, que le talent peut faire seulement 20 % de succès. Le reste, c’est de la détermination et du travail quotidien. Seulement un effort peut nous conduire à nos objectifs.

Je ne regarde pas trop devant moi. Je suis 100% concentré sur le handball. Mais comme tu dis, je suis encore jeune et j’ai beaucoup de travail devant moi. Pour répondre à la question, plus tard je voudrais devenir entraîneur. Je pense que je pourrais transmettre mes expériences aux jeunes gardiens. J’étais énormément chanceux car j’ai pu évoluer en même temps que les meilleurs gardiens de l’histoire (Arsnalagič, Omeyer, Šarič, Alilović etc…) et j’aurai du plaisir à transmettre ce que j’ai appris.

Cherchez-vous un joueur comme Rok? Inscrivez-vous sur www.playerprofile.eu et visualisez soit son profile ou les autres profiles intéressants !

Les commentaires sont fermés.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d bloggers like this: